Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

reproduction article du Ouest France

Running. Vin rouge et sport, cocktail autorisé ?

  • Le vin rouge est-il bon pour la santé et les performances du coureur à pied ?
    Le vin rouge est-il bon pour la santé et les performances du coureur à pied ? | Qimono/Pixabay/CC0

Par Audrey MERCURIN.

Boire un verre de vin rouge la veille d'une course altère-t-il les performances ? Nous avons posé la question à un médecin du sport. Son avis est surprenant.

« Le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons », déclarait Louis Pasteur. Et avec le sport, fait-il bon ménage ? Peut-on se permettre d'en consommer les veilles de courses ? Rassurez-vous : « Le vin ne doit pas être interdit chez le sportif, estime Jean-Jacques Menuet, médecin du sport et nutritionniste à Saint-Malo. On peut parfaitement en consommer, même les jours qui précèdent une compétition. »

« Il n'est pas contre-indiqué, au contraire, poursuit-il. Ça n'a jamais été un handicap. Le vin ne nuit ni à la santé, excepté pour les femmes enceintes, ni aux performances. Notamment si cela fait partie de la culture de l'athlète. Il n'y a aucune raison qu'il soit interdit. » À quelques conditions.

Règle n°1 : du vin rouge 

Contrairement aux autres vins, la grappe toute entière est utilisée pour la fabrication du vin rouge. Résultat : des bienfaits plus nombreux.
Contrairement aux autres vins, la grappe toute entière est utilisée pour la fabrication du vin rouge. Résultat : des bienfaits plus nombreux. | Ove123/Pixabay/CC0

Préférez le vin rouge au rosé et vin blanc, le "rouge" étant plus complet. Une question de fabrication. « La grappe entière est utilisée pour la fabrication du vin rouge, expose Jean-Jacques Menuet. On fermente toute la grappe, pas que le jus contrairement au vin blanc et au rosé. »

La peau et les grains, là où résident de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé, sont conservés. On y trouve notamment « resveratol », un polyphénol également présent dans les mûres, les cacahuètes ou encore le chocolat. Un antioxydant "miracle" pour certains.

Résultat : « Le vin rouge est antioxydant, vasodilatateur, anti-agrégants, il empêche le sang de coaguler, liste le médecin. Le vin rouge est également riche en fer. » Le parallèle entre santé et vin, les chiffres le prouvent, explique-t-il : « Dans le sud, où le vin rouge est davantage consommé, les maladies cardiovasculaires et cancers sont moindres.  » Au contraire, dans lenord, où la bière qui est préférée au vin, les maladies sont plus nombreuses.

Règle n°2 : un seul verre

Un seul verre, n'est-ce pas ?
Un seul verre, n'est-ce pas ? | Monicavolpin/Pixabay/CC0

Se faire plaisir - car courir doit rester un plaisir -, avec des limites. Si le vin contient des apports non négligeables - antioxydants en tête -, veillez à le consommer avec modération. « Un verre, c’est intéressant en termes de nutrition, juge Jean-Jacques Menuet. Pas plus. » Les effets négatifs pourraient ensuite l’emporter. Il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'alcool.

Et qui dit alcool, dit aussi addiction et moult maladies lorsque la consommation n'est pas maîtrisée. L'alcool augmente la tension artérielle et déshydrate le corps, ce qui n'est pas favorable au sportif. Alors un seul verre de "rouge"... Et puis de l'eau.

Règle n°3 : du vin bio

Préférez le vin bio pour moins d'additifs.
Préférez le vin bio pour moins d'additifs. | DR

Du vin rouge, oui, mais du bio. « Je dis à mon sportif : si tu aimes le vin, prends en volontiers un verre, mais sans sucre ajouté pour la conservation, sans additif, raconte Jean-Jacques Menuet. Un vin sans pesticides, bio. Car le problème de beaucoup de vins, c'est que pour le conserver, ils ajoutent des additifs. » 

Sur son site internet, le médecin conseille le vin rouge du Médoc : « Ce n’est pas de la publicité, mais ce vin, cultivé sur des terres très riches en fer, contient donc un peu de fer. » Il invite par ailleurs les personnes atteintes de diabètes ou en surpoids à éviter la consommation d'alcool et à se rapprocher d'un médecin.