Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

 

Ta pratique CAP et sportive ( trail route ...etc)

 

Je pratique essentiellement le trail sur des formats, le plus souvent, entre 20 et 30 km (jusqu'à présent) Mon expérience de la CAP est récente car j'ai arrêté de jouer au football en juin 2014 (à 36 ans). Je n’exclue rien concernant l'évolution de ma pratique ; Trail, route, cross, court, long, très long... Je viens notamment de terminer le 83km de Belle Ile en trail ; une expérience magnifique même si j'ai explosé à 8 km de l'arrivée (je finis en 7h50 et 11e) Pour préparer cette course et suite à mes problèmes de genoux j'ai croisé avec pas mal de vtt.

 

Je pense garder cette bonne habitude même si j'aime moins ça. Je fixe mes objectifs principaux en fonction de l'envie du moment, je m'assure qu'ils sont en adéquation avec ma vie professionnelle et familiale et j'y vais à fond.

 

 

 

Ton club ou sponsor en quelques mots , ce qu'il t apporte dans ta pratique

 

Je viens des sports collectifs, j'ai donc besoin de partager ma pratique. Faire partie d'un groupe est très important pour moi. En 2015 j'ai couru pour Gourin court et j'ai ainsi rencontré des coureurs de tout niveaux mais tous passionnés avec qui j'apprécie encore de partager quelques séances collectives (encore merci Olivier pour ton investissement).

 

Aujourd'hui, je porte les couleurs d'Endurance Shop à Lorient. J'ai tout de suite eu un bon feeling avec Stéphane Le Leannec qui gère le magasin. En dehors de son soutien matériel, Endurance Shop me permets d'élargir mon réseau de relations dans l'univers du trail running.

 

Le Challenge Armor Argoat et ses courses ( ce que tu aimes le plus ou le moins)

 

Le challenge Armor Argoat permet de découvrir des circuits superbes et variés. Du bord de mer aux campagnes les plus reculées. Des formats de courses allant de 120 à une 12e de km... Y' a de quoi faire ! C'est aussi bien sympa de croiser les mêmes têtes régulièrement, petit à petit des liens se tissent.

En 2015, j'ai trouver rude l’enchaînement des courses en septembre octobre alors qu'à d'autres moments de la saison il y a des courses très espacées. Il faut vraiment adapter son entraînement mais c'est aussi intéressant. J'ai adoré la bagarre pour le classement général : les courses mais aussi des calculs, la stratégie... Top !

 

 

Ta saison 2016 et tes projets pour 2017

 

En 2016 j'avais vraiment envie d’enchaîner après une très belle 1ère saison et ma 2e place sur le challenge. Je projetais d'aller sur le challenge OTT tout en restant présent sur l'Armor Argoat (mais moins assidu) et bien sur belle île mais en cerise sur le gâteau.

Gros coup de frein à main à cause de douleurs subites aux genoux fin novembre 2015 alors que je redémarrais après une bonne coupure. Ostéo, Kiné, IRM, Chirurgien... rien à faire, il faut envisager d’arrêter la cap ou au moins de façon intensive. Impossible de courir pendant 3,5 mois. Sur les conseils d'un coureur bien connu du challenge 2015, je m'en suis remis aux mains d'une magnétiseuse ! « la magie à opérée ! » Quand j'ai pu reprendre, j'ai tout mis sur belle île en trail.

J'ai effectué une préparation spécifique accompagné par Xavier Le Floc'h, ancien tri-athlète international, aujourd'hui coach sportif et vivant à Gourin. Il a structuré mon entraînement de façon équilibrée. Au top par rapport à mes capacités et ma blessure, le travail et la vie de famille mais aussi mes ambitions … je suis revenu doucement sans stress car le seul vrai objectif était BI.

 

 

Thomas et L'Ultra des vagues 2016.

Même si cette course n'est pas l'UTMB ou le GR de la Réunion. Me voilà Finisher de mon 1er ultra trail en bouclant le tour de belle Île en mer et ses 83 km en 7h50 et en 10e position. Une course qui a lieu tous les 2 ans et où avoir un dossard est déjà une aventure... l'ultra des vagues et ses petites soeurs de Belle Île en trail (45km, 19 km et 9km) sont des courses vraiment magiques tant le cadre et magnifique et la population accueillante sans parler d'une organisation au top.

Avec une team de choc sur place. Merci encore à Julien le Clechh et Rico Salaunn qui étaient à bloc toute la course au volant de la clio deMich Traill. La famille présente et l'arrivée avec les enfants... Merci Céline d'avoir adhéré au projet malgré les "petits sacrifices" de l'entraînement... j'étais prêt !

Un plan d'entraînement et des conseils au top délivrés par Xavier Le Floch qui s'implique à fond pour ses athlètes. Julia Ménard et ses bons conseils nutrition qui, de la maternité à suivit la course à fond .Aucun soucis matériel, Merci encore Stephane Le Leannec ( endurance Shop).

Le tableau semble parfait et je ne peux que positiver sur cette expérience mais je reste un peu sur ma fin quant au déroulement de la course et ma performance finale : Après un départ prudent, je me suis attaché à respecter le plan de course prévu à bien m'alimenter et m'hydrater. Tout a roulé comme sur le papier (malgré quelques logiques coups de moins bien) jusqu'au 60e où les premiers signes de faiblesses sont apparus, j'ai alors un peu de mal à rester calme et à gérer le stress qui monte. Je ralenti, bois et mange. je reste dans le coup et bien installé en 5e position car Olivier Rio vient de me doubler mais Christophe Malarde s'est arrêté.

Les 2 premiers V.Laporte et F.Laureau sont loin devant et Tom Le Lons a fait le trou en 3e position. Mais, à environ 6 km de la fin et en 6e position (un autre coureur était revenu sur moi) alors que je reviens sur l'autre Thomas qui est dans le dur... J'EXPLOSE EN PLEIN VOL!!! J'ai jamais connu ça.

Tous les voyants sont au rouge! Vertiges, troubles digestifs, crampes, fatigue extrême (j'avais l'impression que j'allais m'endormir!) Je veux arrêter, je veux un steak frites et un lit. A ce moment, plus rien ne compte, les mecs reviennent derrière et je m'en fou. Je me suis même allongé un peu... je sais pas trop pourquoi je me suis relevé... mais comment envisager de ne pas boucler la boucle si prêt de l'arrivée (même si à ce moment tout me paraît horriblement loin et long) Je marche, tangue et trottine de temps en temps.

Je remercie aussi les coureurs et bénévoles qui m'ont encouragés. A l'entrée dans le Palais Céline et les enfants sont là, remontés à bloc mais j'ai du mal à faire bonne figure, j'ai même triste allure. A l'arrivée je m'effondre de fatigue et de déception. Je me ressaisi Quand Jeanne, 4 ans, me dit :" papa t'es mort? " Mais trop tard je suis pris en charge au poste de secours... tout va bien. Après cette bonne bière et un gros sandwich, j'arrive à positiver pour toutes les bonnes raisons évoquées plus haut.

Voilà un apprentissage en règle!! Encore Merci à tous. Et pourquoi pas dans 2 ans ??? Maintenant on récupère, on fait du gras et juste quelques courses pour le plaisir avant de définir les objectifs pour 2017, j'ai déjà une petite idée...

 

 

 

Les autres courses ont fait partie intégrante de la prépa. Pour 2017, je reviens sur mon objectif premier de 2016 à savoir l'OTT. C'est pourquoi je prends le départ du 45 à Cléguer, histoire de prendre la température avant une petite coupure hivernale. Ce choix me prive du doublé Noz 11km + 18km le dimanche qui m'aurai classé sur le challenge car je n'ai que 5 courses. Tant pis, l'année prochaine peut être...

 

Endurance Shop Lorient

enduranceshoplorient16Capture du 2016 10 19 15 18 01

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

Le Bretagne Ultra trail vous fera découvrir d'autres horizons en 2017. Au revoir Guern et bonjour Melrand et le village de l'An Mil, et la grande nouveautée 2017 sera un parcours côtier Finistérien , avec ce qui  se fait de plus beau sur la cote sud. Les distances seront revues, avec un parcours ultra de sensiblement la même distance que les années précédentes. alors comment vous attirer ce nouveau parcours.

(photo du site les Rias du 24 et 28 aout 2016)

 Les distances 2017 ( à confirmer): Le duo n'est pas reconduit en 2017, ce sera un solo au départ de Quimperlé

 

  • Ultra : L'Argoat et L'Armor : 113 kms départ 5h00 de Melrand

  • Entre Mer et Ajoncs 58 kms  départ 10h00 de Locunolé

  • L'Arvor de 28 kms départ 14h00 de Quimperlé

 

date de FIN des INSCRIPTIONS le 24/04/2017

 
 

 

 

Suite à l'évaluation de votre parcours, votre course est automatiquement qualificative pour les coureurs souhaitant s'inscrire à The North Face Lavaredo Ultra Trail ou encore le Trail Verbier Saint Bernard - X-Alpine. Le Bretagne Ultra Trail 113 kms est ITR4 , et le Semi BUT est Itr3

 

 
 

 

En 2017 le challenge Armor Argoat vous proposera une nouvelle édition du Bretagne Ultra Trail, un trail 100 % breton qui vous mènera du Morbihan au Finistère, de la Bretagne intérieure au douceur de la côte Finitèrienne .


Cette année départ du site de L’An mil à Melrand, un lieu bercée d’histoire ou la mémoire de nos prédécesseurs est encore présente, témoignage de la vie des paysans bretons aux environs de l'an mil, ce village médiéval situé dans la vallée du Blavet fut déserté par ses habitants quelques siècles après sa création. " ......« Nous sommes en Vallée du Blavet (Morbihan intérieur), sur la commune de MELRAND, sur une hauteur au pied de laquelle coule une petite rivière qui serpente jusqu’à La Sarre. Découvert en 1902 par un archéologue, ce site archéologique a été exceptionnellement bien conservé. Un hectare et demi de vestiges de maisons, de rues, de cours très bien visibles car ils font jusqu’à 80 cm. de haut, s’offre au promeneur........", un site exceptionnel à découvrir et visiter le temps d'une journée.

 

Cliquez sur l'image pour voir en plein écran

 

Un départ juste avant l’aube pour vous faire apprécier le lieu et ce qui va suivre, laissez doucement venir à vous les odeurs, les bruits, de cette fin de nuit , tout doucement le jour va se lever, mais déjà vous approchez de Bubry qui a vu passer sur ses chemins toutes les éditions du B.U.T, Bernard et son équipe se feront un plaisir de vous offrir un "ravito" plein de chaleur et bonne humeur mais déjà l’appel de Plouay se fait entendre, autrefois étape du B.U.T ce ne sera qu’un passage avant d’affronter les roches du diable contrairement aux précédentes éditions, ce ne sera pas la mi-course pour vos jambes, ils vous faudra encore patientez et passer Guilligomarch ,les roches du diable, longer les roches et sa rivière tourmentée et monter jusqu'au ravitaillement..................tout en haut du sentier, ................., un lieu contrairement à ce que le nom peu évoquer, tout en charme et en harmonie avec ce que la Bretagne fait de mieux, c’est à dire la nature. Ici l’eau est omniprésente et respire la joie de vivre, elle exprime toute sa force et sa délicatesse au travers des passages sur les chaos, vous longerez de ce lieu , ou plus tôt devrez escalader les hautes marches laissé par la légende bretonne, un dédale de rochers qui ne manquerons pas de laissez de douloureux souvenirs à vos jambes,la montée vers Locunolé sera votre délivrance et votre espace repos, un moment pour souffler et récupérer dans la douceur du lieu avec la bienveillance des bénévoles avant de repartir, l’appel du littoral se fait entendre, mais avant il vous faudra passer la « Porte » de Quimperlé.


Prenez un temps pour vous ravitailler avant de traverser la forêt de Toulfoen,cette forêt domaniale de Carnoët a une superficie de 750 hectares, La forêt occupe un espace situé sur la rive droite de la Laïta, au sud de la ville de Quimperlé et au nord-est du bourg de Clohars-Carnoët. Elle jouxte au sud le Bois de Saint Maurice. Elle occupe un plateau granitique, dont l'altitude varie entre 0 et 65 mètres, parcouru par de petits ruisseaux, affluents et sous affluents de la Laïta, qui y ont creusé de profondes ravines : ruisseau du Frout, ruisseau de Pont Douar, ruisseau de la Fontaine au Loup( extrait de wikipédia), ses arbres légendaire peuvent attendre et doucement vous ferons ou pas pénétrer la porte du littoral.

Un passage comme cela doit se faire, une grande allée d’arbres, des magnolias des séquoias et des ifs , …..vous glissez de l’Argoat vers l’Armor et le site de St Maurice ajoutera a cet instant la majesté d’un lieu, les moines n’ont sûrement pas choisi ce lieu de méditation par hasard, l’endroit est emprunt de mystère, et la crêperie du lieu ne devra pas être un appel au ravito, l’endroit est hors du temps, un lieu charmant et tranquille pour dégustez les spécialités du lieu qui éveillerons en vous tous les parfums de la mer qui vous appelle.

Une douce transition par les escaliers vous amènera au pont st Maurice qui enjambe la laïta ……..respirez il reste encore quelques kilomètres pour les jambes…………...mais ce ne sera que du bonheur.

 

 


Ici la nature vous attends, d’ailleurs elle fera tout pour vous séduire , des petites pentes des bords de la rivière aux sentiers ou ils fait bon de musarder , ...prenez un moment ...appréciez cet espace de calme et de volupté…...vos jambes et votre mémoire du lieu après quelques heures de courses , feront le reste, les criques se succèdent que déjà le cliquetis des mats des bateaux dans les anses se fait entendre….elle approche….

 


Et soudain à la sortie du bois , elle se tient là devant vous , dans la lumière du lieu vous abordez le petit port du Pouldu, un lieu charmant , avec ses canots et son hôtel de bord de rias ou les parfums de cuisine ferons pénétrer en vous toutes les saveurs de l’océan.

Les sentiers bordés de petites haies vous mènerons au cœur de cette station vous apercevrez peut être Gauguin et Filigier, derrière leur chevalet tout occupé à peindre cette lumière à nulle autre pareille, ici la magie de l’océan vous attire et vous émerveille. Mais ce qui arrive va vous enchanter, les derniers kilomètres de la côte qui vous mèneront jusque l’arrivée à Doelan , seront votre graal.

Peinte à la fin du XIXè siècle par Paul Gauguin ainsi que par Charles Filiger La maison du Pendu résiste aux assauts de l'océan. Les tableaux s'intitulent "La maison du pendu", mais l'histoire ne dit pas s'il y a réellement eu un suicidé dans les lieux. On l'appelle aussi "Maison Pendu", "pen du" veut dire tête noire en breton. A ce sujet tout le monde connaît Eric Tabarly dont plusieurs de ses bateaux s'appelaient et s'appellent encore "Pen Duick" ci qui signifie "petite tête noire" et qui dénomme, en breton toujours, la mésange charbonnière. Vous savez maintenant prononcer "pen" en breton. Pendu est aussi un nom de famille en Bretagne, terre envahie par les vikings et aussi plus tard par les Espagnol qui ne sont pas blonds en général. Mais revenons au Pouldu où un certain Pendu à peut-être un temps habité la maison au dessus de la plage. Cela ni Gauguin ni Filiger ne nous l'ont dit , préoccupés à peindre la lumière et les motifs de cette plage.

 

En passant le long des courbes vous goûterez à tous les charmes de l’endroit, avec ces maisons en bord de la falaise, que la nature ne demande que de prendre, vous laisserez votre regard voguer sur l’océan, le passage dans les sables blonds des plages marquera vos jambes déjà douloureuses, ici à chaque regard un univers s’ouvre à vous, ces morceaux de falaises déchiquetés que la mer ronge, la clarté de l’eau qui laisse deviner des fonds sableux et mystérieux, même l’empreinte de l’homme se confond dans le milieu, facile de s’imaginer dans les lieux, bercé par le bruit de l’océan, le ressac des vagues et le vent qui en ces lieux n’est pas pas toujours très clément , il plane ici comme un parfum de la tempête de 2014.

 

 

Avant de rentrer au port gardez vous bien de trop approcher le rivage, nul doute que les chants des sirènes qui chantent d’une voix douce et attirante, prendront un sens magique et quelles feront preuve d’omniscience.

 

Encore quelques passages pour appréciez ces lieux savourez la magie de cette lumière, et avec un peu de chance vous arriverez au soleil couchant, alors …. vous devriez définitivement amoureux de cet endroit.

 

Une course a nulle autre pareille qui agrémentera un moment vos rêves de conquête et ne manquera de vous laissez définitivement en émoi devant cette terre de rias ou la mer n’est jamais loin de la terre.

 

 

L'omniscience (du latin: tout-savoir) est la capacité de tout savoir infiniment, ou de manière plus restrictive, tout ce qui peut être connu sur un sujet quelconque, et notamment dans le cas d'une personne de connaître intégralement ses pensées et sentiments.

 

LECTURE

 

La Team Rider Tatoo sera sur le Bretagne Ultra Trail

Pour prolonger le voyage, une lecture a faire sur le site MA CORNOUAILLE.

Site des Rias en 2017 à partir du 23/24 août

Le Bretagne Ultra Trail 2013

Le Bretagne Ultra Trail de la Team HUMBLEZH en 2012

Conseil pour vos Inscriptions en ligne

Liste des Inscrits au Bretagne ultra Trail 2017

 

Quelques Conseils ( extrait de l'article de Distances +)

  • Éviter les étirements statiques juste avant une activité;
  • Garder en tête que le bénéfice des étirements juste après une activité ne fait pas consensus;
  • Favoriser les étirements éducatifs dynamiques de type « ABCD », surtout avant les épreuves en puissance. Ils sont toutefois à introduire très progressivement;
  • Favoriser une période d’échauffement avant vos sorties d’entraînement;
  • Inclure une période de cool down, car malgré l’absence de littérature sur le sujet, je crois qu’il s’agit d’une bonne pratique qui ne peut pas nuire;
  • Préconiser les étirements statiques et ceux de type PNF, ou le yoga,
  • « à distance » des entraînements, si un besoin de souplesse se fait sentir. Les opinions d’auteurs pointent encore nettement vers un bénéfice, même si la littérature scientifique demeure ambiguë à ce sujet;
  • Ne pas oublier que la préparation mentale et la pleine conscience sont des atouts majeurs;
  • Toujours afficher son plus beau sourire.

 

 

 

voici extrait du site les Rias :

Imaginez ...

Imaginez un pays où la nature sauvage est reine. Vous randonnerez dans les vallées de nos mythiques rivières Laïta, Isole, Ellé, Belon, Aven… Vous sillonnerez les forêts domaniales de Carnoët et de Coat Loc'h.… Vous arpenterez le GR34 et son sentier des douaniers qui vous emmènera dans les méandres de nos rias, ces calanques bretonnes parsemées de plages, de criques, et de petits ports, comme Doëlan ou Brigneau, dont les lumières ont séduit peintres, écrivains et cinéastes…

Imaginez un pays où l'on s'initie aux loisirs et aux sports en famille. Vous vous dépasserez en pratiquant le VTT ou le trail… Vous descendrez la Laïta en canoë avec vos enfants… Vous participerez à votre première rando-roller ou première course d'orientation dans les forêts… Vous pratiquerez le surf au Kerou ou la voile à Kerfany… Vous embarquerez pour l'île de Groix…

Imaginez un pays où la création et la culture sont intarissables. Vous danserez lors de Taol Kurun, notre grand festival de la culture bretonne… Vous vous déguiserez pour la Cavalcade de Scaër, le troisième carnaval de France… Vous dégusterez huîtres du Bélon et plateaux de fruits de mer locaux.… Vous rêverez de cinéma au festival « Les Passeurs de Lumière » et de littérature aux festivals « Rêves d'océan » et « la parole poétique »… Vous plongerez dans le passé en visitant le vieux Quimperlé, le manoir de Kernault ou l'abbaye cistercienne de Saint-Maurice avec ses chauve-souris…

Imaginez… le pays de Quimperlé. Idéalement situé entre Pont-Aven, Quimper, Concarneau et Lorient, un pays qui condense ce que la Bretagne Sud a de plus beau à offrir. Un pays qui vous ouvre les portes du Finistère.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Les Classements des 2 courses de Scaer du Tro Coatloch sont en ligne  dans la rubrique habituelle, mais suite a quelques problèmes ces derniers comportent des erreurs eventuelles, merci de vérifier votre classement et de transmettre vos modifications  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

(photo de Manu Cabellic et Ph.Ehouarne)

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Merci à toutes celles et ceux qui ont bien voulu participer à cette petite interview, en tant que classés (ées) sur la saison du challenge Armor Argoat 2016. Merci d'avoir parlé de votre pratique, un grand bravo à toutes et tous qui êtes en club et à ce que çà vous apporte. Au nom de toutes les organisations du Challenge , merci de plébisciter  le challenge pour : ...l'état d'esprit qui y règne..." et "...la bonne ambiance ..." , encore bravo pour vous tous et toutes pour vos " perfs " , même si celles ci vous entraîne vers d'autres horizons en 2017.

Les organisations encore là pour vous accueillir en 2017, continuer à donner et à prendre du plaisir dans votre pratique. En attendant nous serons heureux de faire la fête en votre compagnie à PLOUAY ( inscriptions ) lors de la soirée de remise des prix organisée par les FOULEES de CLEGUER le samedi 26 novembre.

 

Pour celles et ceux qui rêvent de longue distance, n'oubliez pas le BRETAGNE ULTRA TRAIL ( le B.U.T) le 29 avril 2017
 

 

 

1 - Le JOUIS Aurélien (9) Sobhi Sport 

 

C'est une pratique loisir, une passion. Je m'entraine 6 fois par semaine. J aime le trail pour découvrir la nature et j aime la route pour essayer d améliorer mes performances. Aujourd'hui je préfère le trail longue distance et je prend du plaisir sur les marathons.

 

J ai changé de club en Septembre 2016 afin de m'améliorer mes performances et dans la technique de course. Je suis à Lorient et c'est Maryse Le Gallo qui m'entraîne. Nous avons un bon groupe. Pour mon sponsor Sobhi Sport Lorient je souhaite le remercier pour ce qu il m apporte en terme de qualité de produits. Merci également à Kinetick factory pour m avoir équipé avec des nouveaux produits de compression.

 

Concernant ce challenge j ai surtout apprécié l esprit très convivial et la découverte de beaux endroits du Finistère et du Morbihan.Merci aux présentateurs et bénévoles pour tout ce qu ils font car sur ce challenge on sent la proximité et le soutien. Je trouve juste parfois dommage les lots qu on peut gagner. Au vu de la difficulté de certaines courses des lots plus intéressants seraient préférables pour attirer davantage de coureurs. Dans certaines courses le balisage serait à requalifier car des erreurs surviennent souvent.

 

J ai fait une grosse saison 2016 entre marathon, les trains et le cross où j ai été jusqu au championnat de France.Pour 2017 je souhaiterais améliorer mes performances sur marathon sous la barre de 2h 30. Mon prochain objectif est de monter en kms sur le trail entre 40 et 60 kms mais également essayer d améliorer ma performance en cross.

 

 

2 - ANDRE Guenael (9) Mil pat Aulne

J'ai 19 ans et je vais passer en catégorie espoir à compter du 1 er novembre 2017, je suis dans l'association Le Mil Pat De l'Aulne depuis maintenant 2 ans et nouveau licencié au sein du RC Nantais depuis septembre étude oblige.

 

L'hiver dernier a été compliqué suite à une gène au tendon d'achille, ce qui m'a obligé à couper tout le mois de novembre dernier. J'ai donc repris progressivement en début d'année par quelques courses courtes sans autre ambition que de retrouver des sensations.

 

La seconde place sur la course du challenge Pen ar bed à Douarnenez en janvier dernier a été le point de départ de cette belle année 2016. Au niveau palmarès, j'ai remporté le trail du cap sizun, le trail de Sérent dans le Morbihan, le trail d'Inzinzac Lochrist et l'un des plus difficile auquel j'ai pu participer : le trail de St Thurien. Maintenant, j'ai aussi terminé second sur le mythique trail de Guerlédan ( épreuve de 13 km ) et sur le Trail du Galibier ( 22 km ) où j'ai réalisé sans aucun doute la plus belle perf de ma saison. Une année bien remplie qui se termine par la route avec un 10 km en 34min02 à Pont l'Abbé.

En ce qui concerne les challenges, j'ai tenté le pari de doubler les challenges Armorik Trail et Armor-Argoat, pari osé mais payant avec une seconde place provisoire au classement de ces deux challenges avec 7 victoires cumulées entre ces deux compétions sur cette année 2016.

Pour la fin de saison le semi de St Christophe de Vigneron (85) le 1er novembre avec l'ambition d'1H15 affichée. Après comme petit extra, pour préparer la saison de cross, j'ai programmé le 12 km du Ménestrail début décembre.

 

Licencé au RC Nantais depuis septembre, j'aimerais bien pouvoir compter sur quelques sponsors pour les années futurs pour pouvoir prétendre aux objectifs que j'ai envie de réaliser notamment au niveau du trail.

 

 

3 - PERROT Claude ( 8) Run and Swim Quimper

Ma pratique : quasiment plus que nature, ma distance préférée 25-30 km ,mais je me suis aperçu cette année au 65 km du but (3e) que ça passait aussi , je dirai que ces 30 km au niveau de l'entraînement c'est beaucoup moins lourd .

Run and Swim et très très satisfait d' être dans ce Team, cette famille, merci Marc .

Le challenge : 2e en 2008, 3e en 2009 , cette année 3e avant la finale , je pense avoir fait le tour, le seul reproche : la longueur du challenge, février à octobre c'est dur d'être toujours bien surtout lorsque qu'on se bât dans le top 5, sinon les courses et les organisations ça va.

Ma saison 2016 : pas mal pour un V2 catégorie ou je suis invaincu depuis plus de 2 ans, 6 podiums scratch dont 1 victoire et 3 e sur le 65 du BUT, dommage que je n'ai pas su lever le pied après le mois de juin : 24 h de Brest, Ergue puis 6 h de Scaër, j'ai payé cash .
L'an prochain : plus de challenge mais des courses que je n'ai pas encore faite ou d'autres ou je me suis fait plaisir cette année Cap Sizun , le BUT 65 ,Groix ... Peu être un marathon et plus de vélo , mon ancienne discipline ou je prends encore beaucoup de plaisir.

 

 

 

 4 - DENIEL Stéphane (11) Sport 2000 Chateaulin

 

Je fais aujourd'hui essentiellement du trail, pour la diversités des circuits, la route me lassant....avec des distances favorites de 20 à 25km.

 

Je m’entraîne seul le plus souvent, en alternant des longues et fractionnés. Pour l'endurance, j'opte pour les longues sorties vélo route. J'aime la diversité des circuits, l'ambiance....

 

Cumulant 2 challenges, le Challenge Armor Argoat et l'ArmoriK Trail, il est difficile d’être au top de sa forme sur 8 à 9 mois......

 

Un bon départ de saison....Une baisse d'énergie due à des épreuves trop rapprochées avant l'été! Pour 2016, mon objectif était un top 5..... à une épreuve de la fin, j’espère l'atteindre !!!! 

 

Pour 2017, un objectif personnel est visé....je serai sûrement moins présent sur le challenge....

 

 

5 - Bernard Laurent (13) Galouperien Briec

Après 30 ans de handball à Ergué-Gabéric, je cours sérieusement depuis deux ans ; essentiellement du trail court pour l'instant et quelques 10 kms pour la vitesse.

 

Depuis 1 an aux Galouperiens de Briec, j'y trouve un entrainement plus spécifique, surtout du fractionné et différents conseils pour un novice (foulée, récup, gestion d'avant et d'après course...)ainsi qu'une très bonne ambiance.

 

Je boucle le challenge pour la première année et découvre donc la plupart des courses. J'apprécie plus particulièrement les trails techniques et pas trop roulants (Gourin, Ergué-Gabéric, Locunolé...).

 

Je ne vois que du positif concernant le challenge : un super état d'esprit, un niveau relevé et une bonne organisation.

Concernant ma saison, ravi d'avoir fait un podium au scratch et quelques uns de premier master 1. J'espère rester 5 ème ou au pire dans les 10 au général.

 

Pour 2017, je prévois de refaire ce challenge en espérant quelques podiums de plus, quelques trails longs sans doute, peut-être un peu de route (Pen ar bed)...

 

 

 

 

 

1 - Katinka WILTENBURG (12) Relayeurs Coat loch 

Excusez moi pour mon Francais, je suis de Pays Bas et pour moi c'est ne pas facile d' écrire en francais.

Je suis des Pays Bas et habite depuis le 1 janvier en Scaër. Ici je suis le gérant du camping Kerisole. Nous sommes ouvert depuis pâques et fermons fin octobre.

 

Depuis 10 ans j' était professionelle  triathlète, specialisée dans la longue distance,  7 fois championne des Pays Bas, j'ai gagnée des Ironman et le triathlon de Almere ( long distance championnat des Pays Bas) 3 fois.

Après ça j'ai travaillée comme manager dans notre conseil général des sports. Nous faisons tout pour le sport et éducation des sports pour les communes dans la région nord de Pays Bas.

 

Depuis nous avons acheté une maison en Scaër, C'est déjà 5 ans , je cours avec des Relayeurs de Coat Loch. C'est une groupe avec des niveaux différent mais tout le monde aime le sport et les coureurs sont très gentils. Notre chien coure avec nous pendant les entrainements.

 

J'aime faire des trails, parce que ils sont en pleine nature et dans les régions je ne connais pas bien. Avec notre groupe on va ensemble au trails.

Je m' entraîne une 4 fois par semaine, dans le prairie et autour de Scaër, super pour moi. Avec le gérance du camping c'est possible de combiner le travail et le sport. Je n'ai plus de sponsors.

Je suis contente de courir comme cela et j' espère être sur les trails de 2017 aussi.

 

2 - Jade Violleau (8) Endurance Shop Lanester

Lorsque j’ai arrêté la voltige équestre en 2010, c’est ma sœur qui m’a initié à la course à pied. Au début c’était juste histoire de faire du sport, puis une course en appelant une autre j’ai commencé à m’entraîner de plus en plus sérieusement. J’aime alterner trails pour le plaisir et courses sur route pour suivre la progression .

Originaire de Vendée et habitant à Nantes, j’ai commencé à courir plus fréquemment dans le Morbihan suite à la rencontre avec mon ami (originaire de Plouay) pour finalement m’y installer cet été. C’est à cette même période que j’ai connu Stéphane et Marie qui m’ont proposé de rejoindre leur groupe. C'est l’opportunité pour moi de faire des rencontres et partager de bons moments avant et après les courses et ainsi retrouver l’ambiance que j’avais dans le groupe loisir de mon ancien club. Pas de pression de la part d'Endurance Shop, juste participer à certains événements, prendre du plaisir et véhiculer les valeurs chères à Stéphane et Marie : convivialité, solidarité et partage des connaissances.

Avec mon ami, nous alternions courses entre la Vendée, Nantes et le Morbihan en fonction de nos wkd. C’est après Bubry que des copains m’ont parlé du challenge et m’ont motivé à le faire. C’était juste entre les courses qu’il restait et mes disponibilités mais je trouvais l’idée sympa. Surtout qu’il y a une bonne ambiance, on sympathise avec les autres coureurs et on se fait un plaisir de se retrouver d’une fois sur l’autre. De plus c’est un moyen de découvrir de très jolis coins de ma nouvelle région ;) !!

Un copain bien connu dans le milieu (Benjamin Le Garrec) me « coach » depuis quelques temps, nous sommes en train de réfléchir aux objectifs 2017. Pour commencer il m’a convaincu de faire la saison de cross, ce qui va être un vrai défi pour moi. Comme tous les ans j’aimerai battre mes records sur 10km et semi. Je pense que je reviendrai sur les courses du challenge en alternant avec les longues. J’avais parlé d’un nouvel objectif de distance avec le BUT que je voulais faire en relais avec mon ami mais je viens d’apprendre qu’il n’existera pas en 2017 …" ( le relais sera remplacé par un 30 kms au départ de Quimperlé)

 

3 - Céline LE GOFF (12) Ergé vras court

Mes débuts datent des années 1991-1992 par les cross scolaires et très vite en club à l' ALCP Carhaix (club où je suis encore licenciée pour les saisons hivernales et le cross).

J'ai mis la course à pieds entre parenthèses entre les années 2008 et 2015 pour endosser le statut de maman (2 fois). 

Gabéricoise d' adoption, et pour rendre un peu moins monotone mes entraînements que j'effectue en grande partie seule, j' ai intégré le club d'ERGE VRAS COURT cette année. Il y règne une bonne ambiance. 

Partie sur le challenge pour réaliser juste quelques courses, j ai réussi à jongler avec mon planning professionnel , et en courir une bonne partie. Je préfère les trails car l'ambiance est plutôt bonne et je ressens moins cet esprit compétition qu'il peut y avoir sur route. 

J'y ai pris du plaisir cette année et espère bien recommencer en 2017.

 

 

 

 

 

 

4 - Carole CHIQUET (11) Quimper Footing Loisir

 

J’ai commencé la course de benjamine à Cadette, puis plus rien ou presque pendant presque 15 ans ! (Je me plaisais à aller courir de temps en temps le dimanche matin…)

 

L’été dernier je m’y suis remise et aujourd’hui je ne pourrais plus m’en passer ! J’ai d’abord fait une ou deux courses sur route, puis j’ai fait un trail avec un copain comme ça, pour voir ! J’ai tout de suite bien aimé !

 

Cela fait 1 ans je suis Quimper footing Loisirs. Au début je m’y suis inscrite pour voir… J’y apprends beaucoup, tant au niveau des conseils sportifs, qu’au niveau des entraînements et même au niveau humain. J’y ai énormément progressé et en plus il y a une très bonne ambiance !

 

 

Au début, je n’étais pas partie pour faire Le « Challenge Armor Argoat », mais voyant mes performances pas trop mal et au vu de la bonne ambiance, je me suis dit pourquoi pas ! Les courses sont super sympas et l’esprit est moins « compèt » que sur les courses routes. Je n’ai pas pu faire toutes les courses du Challenge, 2017 me donnera peut-être l’occasion de faire celles manquantes ;)

 

 

J’espère surtout garder autant de plaisirs à courir et peut être un peu plus de courses longues que j’appréhendais au début.

 

 

 

5 - PALUET Karine (11) RAD Locunolé

 

6 -  Valérie TABORE (8) Quimper Footing Loisirs 

Je cours depuis 4 ans. J’ai commencé par la course sur route (Challenges Pen Ar Bed, et Cornouaille) puis l’année dernière, un peu plus les courses nature qui m’ont beaucoup plu. J’aime les 2 formats de courses même si la route est un peu plus stressante à cause du chrono qu'on cherche toujours à améliorer. Je m’entraîne environ 3 fois par semaine sur le secteur de Quimper principalement. Je fais régulièrement du renforcement musculaire et de temps en temps, du vélo.

 

Je cours sous les couleurs du Quimper Footing Loisirs depuis la création du club. On doit être environ 150 adhérents de tout niveau (loisirs à compétition). Courir en groupe est plus sympa et motivant que seule, surtout en hiver par mauvais temps et quand il fait nuit. Cela permet aussi de tenir un certain rythme pendant les entraînements et de partager ses expériences de courses ou divers bobos. On s’inscrit ensemble sur des projets de courses. J'apprécie aussi courir en équipe sur des courses type "24h de Scaër" ou Cléder. Je peux compter sur l’un de nos coachs pour me préparer des plans d'entraînement personnalisés et me conseiller sur mes pratiques. Le club organise également des week-end hors département autour d’une course, dans une ambiance très conviviale.

 

J’ai fait 8 courses longues du challenge que j'ai beaucoup aimé, en particulier celle de Gourin. Le fait que le challenge se déroule sur une longue période, cela permet de réaliser d'autres projets à côté. Personnellement, j’ai moins aimé Trévarez et Melgven à cause du terrain glissant sur lequel je suis moins à l’aise. Courir dans la nature sur des parcours isolés est un vrai privilège rendu possible grâce au travail des organisateurs et bénévoles du challenge qui se démènent pour notre plus grand plaisir.

 

Après une mauvaise chute à Trévarez, j’ai démarré véritablement ma saison au printemps. Au fil des courses, je sens que j’ai progressé sur la longue distance, notamment au niveau de la gestion de l’effort, de l’anticipation des placements ; il me reste à améliorer ma technique dans les descentes. Je viens de courir mon 1er marathon à Vannes en 3h23. Pour les prochaines semaines, je vais m’accorder une pause après mes 8 semaines de préparation.

Pour 2017, je n’ai pas de projets précis. J’ai du mal à me projeter aussi loin dans le temps. Je m’inscris à des courses souvent pour me lancer des défis. J’apprécie les longues distances et ce n’est pas les courses qui manquent dans la région: Aber Wrach, le raid du Golfe, etc….

 

 

 

 

 

 

1 - Les Galouperien Briec ( Page FC )

Un peu de nostalgie,c'était le 2 avril 1989 le 1er semi marathon des Galouperien . a l'époque les distances de 6.3 km et de 20 km .Elles deviendront  " LEs COURSES PEDESTRES DU PAYS GLAZIK" à partir de 2006, avec des distances de 8 km pour la course courte et de 15 km pour la longue.« GALOUPERIEN BRIEC » est une association sportive de coureurs à pied de tout le canton : Briec, Edern, Landudal, Landrévarzec, Langolen et d’ailleurs !Nous avons trois entraînements par semaine et participons aux courses pédestres de la région mais les performances et les records ne sont pas les buts que nous recherchons, plutôt convivialité et bonne humeur ! Cela dit ça reste sportif ! à Briec.

 

 2 - Rosporden Oxygène ( site internet )

 

 

3 - Ergé Vras Court ( site internet )

Ergé Vras Court a été créé en 1989 par une équipe de coureurs à pied qui voulaient participer aux 24 heures de Gourin. Christian Daniel est devenu le permier président de l'association en 1989. Depuis, Ergé Vras Court a conservé son principal objectif, c'est-à-dire promouvoir la course à pied, notre sport de loisir, en découvrant la commune pour garder la forme et le plaisir de courir seul ou en groupe dans le but de rencontrer des amis de toutes les catégories partageant la même passion.

 

4 - Le Mil pat de L'aulne ( site internet)

L'association Mil Pat de l'Aulne a été créée par quelques passionnés de course à pied en 1991. La plupart des membres fondateurs est toujours très active au sein du club, mais de nouvelles recrues vont et viennent au fil des années. De 35 adhérents environ, l'association est passée à environ 70 adeptes d'une pratique sportive avec la création d'une section marche sportive avec bâtons en 2012.

 

5 - Quimper Footing Loisirs ( site Internet )

L’association Quimper Footing Loisirs a pour but de rassembler des personnes autour d’une activité sportive: la course à pied.

Chacun doit y trouver son compte. Le besoin peut être strictement sportif, avec une volonté, ou non, de participer à des compétitions, ou lié uniquement à un besoin de détente sportive, l’envie de se retrouver quel que soit son niveau autour d’une activité de plein air.

L’association est dirigée par un comité d’animation de 16 membres comprenant un bureau et des commissions

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

 

 

Yanoo.net est mort, vive Yanoo.net ( Jacques Salaun : Reproduction de la publication de Jacques Salaun sur sa page FC sur son aventure )

 

C’en est fini de Yanoo.net, mais pourquoi ne renaîtrait il pas de ses cendres tel le phénix, oiseau de la mythologie grecque? Prendre une existence nouvelle après avoir été presque entièrement détruit. C’est tout ce que je souhaite à ce site qui m’est cher puisque j’en ai été le co fondateur avec mon fils Yann et webmaster de juillet 1999 à décembre 2009.

Voici l’histoire de ses 10 premières années. Un peu longue certes, mais 10 ans c’est 10 ans.

 

Nous sommes au 1er semestre 1999, un autre siècle, des technologies qui n’existaient pas à l’époque et qui sont aujourd’hui d’une banalité telle qu’il est impossible de s’en passer maintenant. Je veux parler entre autres de l’ADSL.Retour en arrière sur la création d’un site, avec les chiffres d’équipement des foyers de l’époque : 6% des ménages français sont connectés (contre 84% aujourd’hui), et selon la Sofres, 62% des chefs de familles internautes appartiennent aux catégories socioprofessionnelles dites supérieures (cadres, diplômés, etc.). Autre chiffre, presqu’un foyer sur trois, adepte du Web habite la région parisienne.

 

En clair internet en est à ses débuts mais entame son développement grand public, il y a un challenge à relever que nous allons saisir avec Yann qui s’intéresse à l’informatique bien que n’ayant même pas 16 ans. Il ne se doute pas que plus tard il en fera son métier et qu’il sera finisher de l’UTMB en août 2016, lui qui ne courait pas du tout.  Tout d’abord il faut répartir le travail et trouver un thème qui soit porteur.L’informatique est pour Yann qui a déjà commencé à s’investir depuis quelques temps dans la programmation pour le plaisir. Le reste est pour moi : contenu, communication, publicité, contacts divers, secrétariat… pas mal de choses que je n’aime pas trop surtout la paperasse.Après mure réflexion on décide de faire sur la course à pied, un domaine que je pratique et que je connais bien depuis pas mal d’années, et dans lequel il y a du potentiel car l’activité se développe. La Bretagne est une terre de course à pieds, ce n’est pas le calendrier 2016 qui me démentira.

L’idée est de faire un site incontournable, qui sera une référence pour les organisateurs et les coureurs. Pas de concurrence, nous sommes les premiers dans le créneau course à pied en Bretagne.  Bretagne à 4 départements, à 5 ? Je choisis de garder le contour de la Bretagne administrative, 4 départements, car le nombre de courses est très dense et je dois m’imposer des limites en matière de travail, surtout que je suis toujours en activité. Ensuite il faut trouver un nom. En 1999 la mode est aux noms de sites se terminant par ‘oo’. Wanadoo, Yahoo, Kelcoo… on va suivre la mode, ce sera Yanoo, tout simplement parce que sans Yann il n’y a pas de site. A l’usage ce nom ne sera peut être pas le plus judicieux, ressemblance avec Yahoo (par la suite de nombreux organisateurs mettront sur leurs flyers inscriptions sur yahoo.net), et puis le nom ne reflète pas du tout l’activité du site. Tant pis c’est parti avec ce nom, on garde, il est facile à retenir. C’est le moment de prendre un hébergeur informatique, qui propose un service sécurisé 24/24, solution facile pour démarrer. En plus le site ne va pas être pollué par des pubs non voulues. Les seules pubs seront celles que je décide d’avoir. Dans l’intervalle, je déclare Yanoo.net comme asso 1901.

 

Dans un premier temps il faut établir un cahier des charges pour donner l’orientation du site, graphisme, couleurs, contenu, principaux onglets et sous onglets. Une fois dégrossi le look du site, Yann peut attaquer la programmation en html et moi le contenu, calendrier des courses semaine par semaine, jusqu’à la fin de l’année,les 4 départements sur la même page pour donner aux coureurs éventuellement l’idée d’aller faire une course chez les départements voisins. Pas passionnant, de la frappe au km, mais le calendrier est la base du site.  Une édition zéro sera prête début juillet, permettant de faire la promo des courses des mois d’août et septembre, les autres mois allaient suivre dans la foulée. Première course présentée, les Foulées de Brasparts, qui est en fait un trail ou course nature plutôt mais cette spécialité n’existe pas encore. Aujourd’hui la course a deux distances mais a gardé le même nom, les organisateurs n’ont pas cédé à la mode de l’appellation trail qui est souvent ridicule pour certaines épreuves. 

Deux ou trois mois avant la mise en ligne je contacte les organisateurs par courrier, pour présenter le site, les avantages à attendre pour l’organisateur et les coureurs, avec bien sûr affichage des résultats (super important pour les coureurs même s’il les connaissent déjà) et de photos. Je leur demande de me décrire leur course, ils peuvent m’envoyer le tracé et un profil que je retravaille si nécessaire, podiums de l’année précédente… bref tout ce qui est susceptible de renseigner le coureur pour qu’il craque pour cette course. A partir de leurs infos je fais le descriptif, je veux maîtriser le contenu et présenter chaque course de la même façon. Si pas de réponse, j’appelle l’organisateur qui n’est pas toujours motivé, qui bien souvent ne connaît pas internet, n’a pas d’ordinateur, on n’est pas encore à l’ère du suréquipement en NTIC (à l’époque c’était le nom des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

Pour toutes les courses présentées en 1999 la prestation est gratuite malgré les frais de téléphone, de timbres, impression courriers, flyers… générés pour établir le contact. A partir de l’an 2000, je demanderai 5 euros pour arrêter de piocher dans le budget familial. Somme relativement modique, mais des organisateurs me diront qu’ils n’ont pas prévu de budget pour être présent sur internet. Sans doute une excuse qui cache la méconnaissance de l’intérêt d’être présent sur ce média. Et puis il y a ceux qui disent qu’ils ont déjà un site (page perso pas à jour la plupart du temps) et qui ne perçoivent pas encore qu’il faut être présent sur un maximum de supports de communication pour être connu.

Très rapidement je propose aux organisateurs des bandeaux (payants) de pubs personnalisés, que je leur réalise gratuitement. Petit à petit le site commence à se faire connaître grâce entre autres aux milliers de flyers que je distribue sur les voitures (c’est mon échauffement avant de courir), que je dispose aux tables dossards ou que j’envoie aux organisateurs, s’ils veulent bien les mettre à disposition des coureurs. En moyenne j’aurai distribué 17000 flyers par an. Certains ont du en avoir des dizaines de fois sur leur pare brise. Plus on court plus on a de chance d’en avoir !

En 2001, Yanoo.net s’enrichira de plusieurs grosses épreuves à animer.

 

- un contact internet en 2000 avec Jean Benoît Jaouen – JB ou JBJ comme on veut – qui est à ce moment là en Guyane et qui a trouvé Yanoo sur le net. Il a un projet fort, l’organisation de la traversée de la France de Roscoff à Gruissan Plage en courant et sans jours de repos. Ce sera la Transe Gaule, près de 1200km répartis sur 18 jours. J’adhère aussitôt à l’idée et lui propose la promo et le suivi de sa course. Nous avons convenu de nous voir quelques mois plus tard (ce sera aux 100km de Cléder) pour faire connaissance et finaliser l’idée.

- Seconde rencontre toujours en 2000, un défi différent, la rencontre avec Raymond Creach qui est le président de l’ECUM (Elan clédérois des ultras-marathons) et Michel Toularchoat (responsable de l’informatique des épreuves), qui organise les championnats du monde de 100km à Cléder en août 2001. Ce club n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà à son actif un palmarès impressionnant en terme d’organisation de championnats divers (deux championnats de France, un championnat d'Europe, un championnat interceltique, un championnat interrégions).

Dés le 1er janvier 2001, la présentation de l’épreuve est en ligne, c’est une course open il s’agit d’en faire un beau succès populaire.

Tous les samedis mise à jour des inscrits validés, cartographie de l’origine des participants et cela jusqu’au mois d’août.

Lors de l’épreuve, à laquelle je suis inscrit, nous sommes présent à Cléder avec une équipe de 5 dont un collègue interprète, 5 ordinateurs. Gros WE difficile, avec pas mal de stress car notre hébergeur change une version logicielle (sans prévenir) le samedi et le site devient indisponible, à Yann de trouver la solution pour que ça marche. Ca va marcher.

A cette époque là il n’y a pas d’ADSL, il faut faire avec une ligne Numéris (que personne ne connaît plus aujourd’hui), qui va nous donner un accès amélioré au réseau.

- Yanoo aura aussi l’occasion d’être souvent présent au marathon de Vannes, où j’ai un stand par un ami responsable de la communication de l’épreuve.

- Autre coup de pouce important la rencontre avec Janine Gouez la présidente jusqu’à 2001 de St Pol Morlaix, qui voit les inscriptions à son épreuve stagner et qui demande à me voir. Rendez vous est pris à Brasparts le jour des traditionnelles foulées que j’aime bien. Ce sera l’occasion d’une bonne collaboration avec l’épreuve, présidée par François Le Dissès jusqu’à la fin de Yanoo en 2009, qui voit sa participation remonter cette année là. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est l’effet Yanoo mais la contribution de différentes sources permet à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice.

 

Autant d’occasions d’avoir une audience nationale, je me dois de remercier tous ceux qui m’ont aidé à atteindre ce but.

 

Petit à petit, grâce à l’équipement des foyers en internet, au bouche à oreille,aux flyers que je distribue, à toutes les bonnes volontés… l’audience augmente sérieusement et Yanoo devient incontournable sur la région. C’est le moment de faire une nouvelle version du site, d’utiliser un langage de programmation différent, et de changer notre mode d’hébergement. Notre hébergeur qui semble être en restructuration, il a été racheté, doit supporter des grèves fréquentes et on ne peut plus continuer avec lui. Stress ! Nous décidons d’héberger nous même le site, achat d’un micro capable de supporter l’ensemble des données et des logiciels, achat d’un onduleur dimensionné pour prévenir les coupures de courant et Yann s’investit dans l’installation du serveur, qui tournera 24/24 dans mon bureau. Pas besoin de chauffage ! 

Puis arrive l’ADSL dans ma commune, à nous la grande vitesse. Pendant ce temps Yann continue le lycée, bac puis deux années de prépa pour une école d’ingénieurs à Nancy où il restera 3 ans jusqu’en 2007. Du coup il est devenu beaucoup moins disponible, moins présent, je suis obligé de m’investir dans la programmation pour assurer les modifs relativement simples sur le site. Pas question de me lancer dans le compliqué, de planter Yanoo et contacter Yann à Nancy, il a autre chose à faire. 

2008/2009 le site a pris largement son élan, les organisateurs répondent (presque) spontanément aux courriers que je continue d’envoyer, les espaces pubs se remplissent, montrant l’intérêt des organisateurs pour une meilleure visibilité sur un média qui est devenu incontournable pour se faire connaître. Il reste quand même à relancer les mauvais payeurs, la communication entre président de club/asso et le trésorier est parfois compliquée et il faut relancer l’un ou l’autre pour pouvoir boucler pour un an la promo de la course.

Je continue toujours à faire la promo du site par la présence d’un petit stand sur les courses auxquelles je participe. Un ordinateur qui tourne du début à la fin de l’épreuve, des flyers sur les voitures et la salle dossard, un peu de contact après la course à la boutique à 2 euros, une bière offerte à droite à gauche, car Yanoo a toujours quelque chose à proposer.

En effet à partir de l’année 2002, suite à une rencontre sur le village trail des Templiers avec Pascal Jugie, organisateur du trail de Grand Brassac en Dordogne, j’organiserai un déplacement annuel pour cette épreuve qui était à l’époque précurseur dans son domaine. Epreuve de nuit + épreuve de jour, moments ludiques, dans des conditions météo parfois un peu difficiles, parfois estivales aussi. L’occasion pour environ 400 coureurs de faire le déplacement en car, sans compter ceux qui venaient par leur moyen personnel. Beau moment sportif pour débuter la compétition en début d’année (février), même si parfois le transport avec les autocaristes furent un peu compliqués. Un certain nombre d’organisateurs sont venus à Grand Brassac pour faire connaissance avec la course de nuit et rajouter ce type d’épreuve à leur programme.Ces déplacements ont été l’occasion pour les coureurs du sud ouest de se rendre compte du niveau des coureurs Bretons et de bouleverser un peu la hiérarchie des années « avant Yanoo » sur les podiums. 

Et puis cette rencontre avec Pascal Jugie va aller un peu plus que son trail puisque j’aurai l’occasion de propose 3 années de suite de 2008 à 2010 à une quinzaine de coureurs chaque année, un séjour en haute montagne dans les Pyrénées qu’il organise, qui donnera à certains l’occasion de faire connaissance avec la montagne d’été mais surtout à tous de chausser les crampons, apprendre à utiliser le piolet, avoir la possibilité d’accéder en courant ou en marchant aux nombreux 3000m qui se révèlent être beaucoup plus durs que ceux des Alpes. Trail ou rando au GPS entre 2000 et 3000m avec hébergement en refuge, une découverte pour le plus grand nombre. Moments sportifs pas toujours faciles, moments de convivialité le soir lorsque tout le monde se retrouvait.

Ceci dit tout n’a pas été toujours simple, en particulier des problèmes d’inscriptions en ligne pendant une période. Le fait que Yanoo était son propre hébergeur a empêché que certaines inscriptions en ligne, de quelques fournisseurs d’adresses électroniques (Gmail entre autres) n’arrivent pas chez l’organisateur. Par contre elles arrivaient sur le serveur de Yanoo. Je ne m’étendrai pas sur le problème car je ne l’ai pas trop compris, mais gros stress pour moi quand j’arrivais sur une course et que je rencontrai un coureur qui me disait je ne suis pas inscrit. Grrrr !! Désolé le coureur était énervé, l’organisateur aussi quand à moi n’en parlons pas.

 

Au bout de 10 ans d’animation seul sur Yanoo, je commence à saturer, chaque absence se traduit par des centaines de mails, essentiellement des inscriptions en ligne, mais pas que. Photos, présentations de courses, résultats m’attendent à mon retour, ce sont environ 3000 mails qui sont arrivés pendant 15 jours de vacances, qu’il faut trier, répondre, mettre en ligne… il est temps que je passe la main car j’ai besoin de souffler pendant quelques temps, même si j’ai des idées pour repartir sur autre chose.  Une rencontre fortuite avec Christophe Faligon, à qui je dis que je vais céder Yanoo, se traduit par un « ça m’intéresse » spontané de sa part. Je n’essaie pas de voir ailleurs ou de faire de la surenchère, nous nous mettons d’accord très rapidement. 

La période Yanoo 1999 – 2009 est terminée, on tourne la page, le site va faire peau neuve, moi j’espère un retour au calme pendant quelques temps.

 

En fait je n’aurai pas le temps de faire un break, le président d’alors de l’asso Marcher Courir Découvrir – MCD (http://marcher-courir-decouvrir.jimdo.com/) m’avait sollicité quelques année auparavant, puis une seconde fois, j’avais répondu favorablement pour le rejoindre quand j’ai décidé de me retirer de Yanoo.

C’est ainsi qu’en février 2010 nous étions 50 participants, dans le désert marocain, à participer à un raid de 240km. Depuis je suis devenu président et continue avec l’idée d’offrir de l’inédit, de l’émerveillement, de l’aventure sécurisée, de la convivialité et du sport toujours.

 

PS: un grand merci à tout ceux qui ont fait confiance à Yanoo et qui ont contribué à assurer son succès.

Classements

Classements
Retrouvez tous les classements des courses du Challenge

Calendrier

Calendrier
Le calendrier des courses du Challenge Armor Argoat