8 avril : trails de la vallée du Scorff : 12 km; 25 km ; 42 km
3ème étape du Challenge

 

Cette année, le circuit des 42 et 25 km présentent des nouveautés : les coureurs vont longer la superbe vallée de Saint Sauveur.
Là, au 11ème km se dresse une grande chapelle  et c'est le premier ravitaillement.
Voici les premiers concurrents du 42 qui franchissent la rivière:  Fred Laureau et Arnaud Pouliquen, puis Loic Coantin.
   

 

La première féminine, Annick Saives, qui nous vient de Mortain n'est pas très loin.
Didier Gouiffes ne s'arrète pas boire à la fontaine;
pourtant, l'eau doit certainement guérir de quelques chose . On préfère le coca du ravito!

 

Le paysage est très champètre : des chevaux de course regardent les humains.
Tout au long du ruisseau de jeunes arbres ont été plantés.

Dans quelques années , on courra à l'ombre! Aujourd'hui le temps couvert est idéal.
Régine passe de son allure régulière. Yvon doit penser au Bretagne Ultra Trail  car il est inscrit sur le 115!

 

Le sentier est agréable. On peut remercier les propriétaires privés qui nous donnent le droit de passer pour cette occasion.
Des pâtures , nous passons dans un grand bois avec quelques obstacles naturels au dessus du moulin de Kerviden.
Nos joyeux concurrents veulent prendre la pose. Mais non! photo dans l'action.
et voici le 25km(cliquez ici)

 

 

 

Trail de la vallée du Scorff ;  quelques images du 25 km

 

Quelques minutes après les derniers concurrents du 42 km, Christophe Malardé arrive à son tour.
Le parcours semble lui convenir car il mène bon train! Il va remporter aisément cette course..

 

La distance étant plus courte, les foulées sont plus nerveuses pour les premiers concurrents.
On attaque les petites bosses ave énergie.

 

Anne Bertrand (à gauche), VF2 de Concarneau mène déjà et l'emportera facilement devant Gwenaelle Guillou
qui, comme Yvon Tanné, est inscrite sur le Bretagne Ultra Trail. (ce n'est pas Gwenaelle sur la photo de droite).

 

Voici Gwenaëlle, bien entourée! le peloton est déjà très étirée et il y aura des écarts importants.
Certains aiment suivre le train d'un peloton, d'autres préfèrent aller à leur rythme.
L'essentiel , c'est d'aller au bout. Et de ne pas se faire d'entorse!
Retrouvez tous les coureurs sur la fameuse bosse de Saint Yves

 

 

Trail de la vallée su Scorff
Tout le monde y passe : la bosse de Saint Yves

 

Odile reprend son souffle avant d'attaquer ce casse-patte. Après 23 km, ça fait mal  et il va falloir y passer!

 

Certain(e)s arrivent avec le plein d'énergie : il va falloir changer de rythme! C'est vraiment par là? On est passé ici cette nuit? Mais oui!

 

Comme tous les ans Maurice a des crampes dans ce passage: ça grimace! ça y est, je suis passée, finies les bosses!

 

On domine la vallée du Scorff et les champs de colza en fleurs : les mains sur les hanches prouvent la fatigue; il est temps d'arriver!
Danielle ferme le 25 km avec le serre-fil.
Juste un peu de boue pour salir les trainings! Le terrain a été bien sec cette année
.