Située à l’extrémité Nord-Ouest du canton de Baud,  Melrand est la commune la plus éloignée du chef-lieu : Baud, au sud de

l’arrondissement de Pontivy. Sa superficie est d’environ . Elle compte 1 554 habitants. Le bourg est situé au centre de la commune. Les maisons regroupées autour de la place sont dominées par l’église. L’habitat rural est disséminé sur le reste de la commune en une centaine de villages comprenant quelques maisons, voire une habitation isolée.

 

La commune est bordée au Nord par Guern. Au Sud, par Quistinic et Bubry. A l’Est, par Pluméliau, St Barthélémy et Bieuzy-Les-Eaux.

 

La commune possède un patrimoine architectural riche et diversifié, composé de l’église et des chapelles, des fontaines, des calvaires, mais aussi des bâtiments de caractère, d'anciens fours à pain, de moulins....

 

Sa situation géographique a déterminé sa vocation touristique. C’est pourquoi, dotée de nombreux gîtes et chambres d’hôtes, elle valorise son patrimoine architectural et culturel. On peut y découvrir de nombreux calvaires, des maisons de caractères, quelques anciens manoirs, des fontaines, des puits, des fours à pain et des chapelles qui ornent ce paysage vallonné et verdoyant. 

 

, tout près du plan d'eau de Kerstraquel, où les emplacements ombragés du camping municipal accueillent des pêcheurs et des randonneurs venus chercher la tranquillité au fil de l’eau qui traverse et anime ce paysage boisé et authentique.

 

La commune est vallonnée. Au creux de chaque colline se trouve un cours d’eau. , rivière de première catégorie, serpente sur le territoire de la commune, ainsi que l'Houée, le Brandifrout et de nombreux ruisseaux.

 

 

Histoire de Melrand

Ouvrages publiés par Melrand Autrefois

Melrand au fil du temps -Nos villages autrefois -Nos métiers autrefois - N'ankoéhet ket (1914-18) -Liste des Melrandais mobilisés en 1914-18 -Isidore Le Dévéhat et les chouans de 1830 - Révolution et chouannerie en Morbihan Intérieur (sortie le 12 mai 2012)

Ouvrages en vente au village de l'An Mil ou par correspondance : Melrand Autrefois Kermarquer 56310 Melrand  - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Le Village Medieval de l'an Mil

Nous sommes en Vallée du Blavet (Morbihan intérieur), sur la commune de MELRAND, sur une hauteur au pied de laquelle coule une petite rivière qui serpente jusqu’à La Sarre.

Découvert en 1902 par un archéologue, ce site archéologique a été exceptionnellement bien conservé. Un hectare et demi de vestiges de maisons, de rues, de cours très bien visibles car ils font jusqu’à 80 cm. de haut, s’offre au promeneur. Il a depuis fait l’objet de nombreuses études qui ont permis de mieux comprendre les conditions de vie de nos ancêtres. Des archéologues, des dendrologues spécialisés dans l’étude des vieux bois, des palynologues étudiant les pollens… ces scientifiques ont mis à notre disposition le fruit de leur travail. 

Le quotidien des populations ayant vécu ici est désormais concrètement évoqué sur ce site ouvert au public et aménagé depuis 1985.

lire la suite : http://www.sagemor.com/presentation-melrand.html



 

 

 

 

 

 

La Chapelle de Guelhouit

Extrait de : Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. Images du Patrimoine. Rennes, 2003.Melrand. Chapelle Notre-Dame du Guelhouit

Le vallon de la Sarre abrite au pied d´une colline la chapelle du Guelhouit et son reposoir, connu sous le nom de «scala». On y honore à la fois Notre-Dame et saint Isidore dont le patronage semble avoir prédominé. Saint patron des laboureurs originaire de Madrid, il est très vite adopté par les Bretons après sa canonisation au début du XVIIe siècle. La chapelle fut édifiée en 1683, à l´emplacement d´un ancien sanctuaire, grâce à l´octroi d´indulgences accordé par le pape Clément XIV à la confrérie de saint Isidore. La fréquentation du pardon est telle qu´en 1885, l´abbé Constant Daniel fait construire comme à Quelven, un sanctuaire de plein air, la chapelle étant devenue insuffisante pour l´affluence des pèlerins. L´architecte parisien Douillard, chargé du projet, aménage la pente de la colline en plusieurs terrasses desservies par des degrés et dominées par un reposoir encadré de deux fontaines de dévotion. Le plan allongé polygonal, couvert d´un toit à croupe brisée, confère à la chapelle une impression d´écrin, accentuée par les arbres environnants. La sacristie à étage construite en alignement à l´est est une adjonction du 2e quart du XVIIIe siècle.

Les pardons de saint Isidore et de la Vierge donnaient lieu à des processions et des fêtes qui duraient toute la journée. La grand-messe et les Vêpres étaient célébrées en plein air devant la « Scala », les femmes se tenaient d´un côté, les hommes de l´autre, face à l´autel.



Bubry

Bubry[bybʁi] est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne.

Le nom breton de la commune est Bubri (prononcé [bøˈbɾi]). Bubry est l'une des communes qui composent le pays « pourlet » dont la capitale est Guéméné-sur-Scorff. Historiquement, elle fait partie du Pays vannetais et du Kemenet-Héboé.



 

 

 

 

 

 

 

à suivre .......................

 

Ressources

Quelven dans le Morbihan : http://guern.free.fr/quelven.html

Histoire de Melrand : http://mlc.chez-alice.fr/

Village de L'an Mil a Melrand : http://www.sagemor.com/presentation-melrand.html

Chapelle de Guelhouit : http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA56000354

Page Wikipedia sur la commune de Melrand : http://fr.wikipedia.org/wiki/Melrand

Page Wikipedia Bubry : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bubry

Portail du GLAD Bretagne : http://patrimoine.region-bretagne.fr/main.xsp