Bretagne Ultra Trail 2015
Pour certains bénévoles, le Bretagne Ultra trail a commencé début novembre avec la gestion des inscriptions. C'est Riwal qui s'y est collé et qui vérifie si tout est au point ce vendredi 24.
Pour les coureurs c'est la remise des dossards et l'occasion de discuter avec les copains. Du coté de l'équipe réunionnaise , tout est prêt pour affronter les sentiers bretons

 

4 Heures du matin: la nuit a été très courte avant le rendez-vous traditionnel  "aux Anges" au pied de la basilique de Quelven. C'est un bar vraiment sympathique où nous avons passé une soiré mémorable avec nos amis réunionnais. A l'intérieur on retire les derniers dossards. Dehors ,café pour tous et derniers préparatifs.

 

 Le départ est proche: rassemblement devant la scala où Philippe Ehouarne, le président du challenge, donne les dernières consignes.
les fulmigènes crachent leur fumée et c'est parti!

 

Nous voici en Melrand à la chapelle de guelhouit. où je guide le cameraman de Tebeo qui fait un reportage sur le 118km. Stephane Cadiou est passé depuis plus de 5 mn quand arrive Thierry Chambry en seconde position. Il pleut  : le pire temps pour les photographes . Je file au village de l'an mille en compagnie du cameraman pour voir arriver les premiers Il filmera Stephane qui passe elargement en tête. Thierry remplit ses gourdes et ça repart.

 

Nous voici à la cabane au bouc: il faut baisser la tête. Christophe Arzur passe en 4 ème position. Les tenues montrent que la pluie est au rendez-vous ! Un moment de réconfort au ravito : la famille soutient son coureur.
   avec beaucoup de photos à venir

On va se retrouver à Bubry puis à Plouay
et le long du Scorff
puis au Pont Saint Maurice et au Pouldu.

 

 

Le jour s'est levé ; il crachine. Nous sommes au ravito de Bubry que ces coureurs viennent de passer. A droit, c'est Bruno Antoine, le Sarthois qui a fini second de la première édition.
On emprunte des sentiers verdoyants mais humides et l'on passe sur un pont de pierre.

 

 Les bosses et les descentes vont se succéder et éprouver les organismes: il faut savoir gérer ses efforts.

 

 Voici la première féminine qui sort du chemin creux A droite c'est l'ami Paskal : ce parcours doit le changer du sparthalon et ses 40° En bon breton il est habitué au crachin et au temps doux.

 

 Maintenant arrivent Christelle, la réunionnaise , qui mène sa course prudemment et  Claire Gauthier (au milieu) qui finira , contente , en un peu plus de 19 heures ! Bravo A droite, un habitué qui a participé (et terminé) aux 6 éditions : chapeau!

 

Au ravito solide , les concurrents reprennent des forces. Visiblement , la puce s'est promené sur le dos du coureur ! On en profite pour donner des nouvelles : " papa, t'es où?"
  On file vers Plouay? Album N°1 :118

 

 

Plouay : c'est le rendez-vous pour les coureurs du 64, du relais et des accompagnateurs du 118 !
Le premier concurent du 118, Stéphane, arrive et se ravitaille avec l'aide de madame  : il a une grosse avance sur Thierry.

 

 Fréderic suit thierry de peu et se change; puis c'est le tour de Christophe. On quitte le ravito et je retrouve les coureurs à Poulhibet sur les passerelles rendues très glissantes à cause de la pluie.
La prudence s'impose. Cette année les premiers coureurs du 118 sont passés avant le relais et le 64. Vont-ils tenir à ce rythme?

 

Voici les premiers relayeurs:  Aurélien le Jouis ,Fred Laureau en vert puis François Massé au milieu. Ils finiront dans cet ordre . Il pleut encore.

 

 Voici Anne Bertrand (associée à Claudine Pageau) On quitte les passerelles pour un sentier assez roulant le long du Scorff . Le sourire s'impose mais le Pouldu est encore loin.

 

 Avec le passage des coureurs le sol va devenir glissant et les appuis seront beaucoup moins fermes pour les derniers coureurs.

 

 La boue est bien malaxée . Les coureurs apprécient cette portions agréable : verdure, rivière, nature.

 

 Les coureurs passent dans le Finistère au pont et remonte un peu le Scorff ce qui fait que je les vois sur l'autre rive ! Bientôt les roches du diable et le ravito tenu par les Gourinois!
    Album photos n°2
d'autres à venir

 

 

A Quimperlé on m'annonce que les premiers sont déjà passés: aussi direction le Pont Saint Maurice. Preuve de la pluie : les escargots sont de sortie; font-ils une course ? Les premiers relayeurs arrivent . A droite Thomas Vergnault de Gourin Court a fait une belle remontée et va obtenir sa troisième place du relais.

 

Le temps de l'après midi est correct et l'on peut apprécier les bords de la Laïta.

 

De l'argoat à l'armor : une belle traversée qui illustre le challenge.

 

 Et voici Arthur dans sa Joelette porté par 8 volontaires : merci à vous; ce n'est pas évident sur un tel parcours.

 

Le parcours ne suit pas vraiment le bord du fleuve et il y a de sérieuses bosses et descentes : il y a des crampes dans les cuisses!

 

Les 2 compères ne se sont pas quittés et cela à l'air de bien aller pour eux  ainsi que pour Agnés (le sort de carpe , ce sera pour plus tard!). J'espère que ce parcours aura plu à nos amis Réunionnais.

 

A gauche, Thierry Chambry suivi de Philippe qui avec Philippe Ehouarne a organisé le voyage de Réunionnais. Au centre, Chantal Person qui bien sûr, compte sur votre présence à le Faouët le jeudi de l'ascension :  c'est en aval sur l'Ellé et il y a de grosses roches comme aux roches du diable. Dernier ravito avant l'arrivée : ça fait du bien, n'est ce pas Pierre?


 Albums N°4
    Photos à venir : La mer! le Pouldu

 

 

Le Pouldu : Stéphane Cadiou a franchi la ligne d'arrivée en grand vainqueur ! Les concurrents arrivent , ceux du relais, du 64 et du 118 mais avant de franchir la ligne il faut gravir un dernier escalier,

 

courir (ou marcher) dans le sable descendre une falaise glissante ! Auparavant on longe la côte sur le sentiers côtier depuis le port du Pouldu.

 

     
Cette année la météo est bonne : le temps est couver mais il ne fait pas froid. On est loin des conditions dantestesques de 2014. Agnès est toute contente d'arriver et le manifeste par un joli saut! Bravo Agnès.

 

Voici nos deux compères : ils ne se sont pas quitter.

 

Cette portion est "reposante" et agréable pour les yeux : verdure et mer.

 

A gauche Jean Luc (en noir) finit le 63 et il va bientôt saisir le micro pour animer avec humour la fin de course. Merci Jean Luc
Venez chez lui à Kernevel le 27  septembre pour le trail du Ster Goz, organisé par Rosporden Oxygène.

 

Finir ensemble, c'est beau! Attention à la dernière descente : pas de roulé-boulé (même pas pour la photo ! ) On est satisfait de retrouver son coureur "en bon état"!

 

  Deux Réunionnaises sur le podium du 63 : bravo!
et bien plus tard dans la nuit la première féminine du 118 : grand bravo!

 




----------------------------------------------
Sur le podium , la Réunion!
On espère que beaucoup d'entre vous
 pourront leur rendre visite
!