Samedi 23 avril 4 heures: ciel couvert, risque de pluie et petite déception : le patron du bar "Les Anges s'est trompé de jour! Donc , pas de caféet il faut improviser pour trouver du courant.

Christophe, notre speaker réchauffe l'ambiance et après les consignes de Philippe et Riwal, c'est le départ éclairé aux fumigènes!. Comme je n'ai pas de flash adapté , je file à Notre dame de Gelhouit où il fait toujours bien nuit au passage des coureurs.

 

   Quelques kilomètres plus loin, c'est le village de l'an 1000. Christophe et Pierre Yves sont là pour les photos : ils ont de bons flash. Je les laisse et me dirige vers le stade de  Bubry où l'équipe de Bernard a préparé le premier ravitaillement solide.

Un peu plus loin c'est le passage sur le pont de pierre.

 

   

   Les sentiers sont bien secs et les bords sont fleuris: un temps idéal pour courir. Les coureurs du 118 km sont encore frais et peuvent apprécier l'environnement.

Voici Lydie Guilloré l, lapremière féminine (elle le restera jusqu'au Pouldu)

 

   Peu après arrivent 2 autres féminines; L'allure est soutenue

 

    Les coureurs sont déjà très espacés après le ravitaillement de Bubry

 

    René sait qu'il faut savoir prendre son temps et bien s'alimenter pour aller jusqu'au bout.

 

   Direction Inguiniel et le point d'eau de Guerger où arrive Dominique le Pouliquen;

pour y parvenir il faut monter une belle bosse. Le Réunionnais Sebastien Hoareau arrive lui aussi, sourire aux lèvres (Madame l'attend!)

 

    Et revoici Lydie, souriante elle aussi, suivie peu après de 2 autres féminines

 

De Guern à Inguiniel (album N°1)

 

 

 

     
     

Qui arrive le premier  sur les passerelles de Poulhibet? le futur vainqueur du 118!

Puis vont débouler  les premiers relayeurs!

Thomas est le premier de la catégorie et il semble très à l'aise!

   Les dossards bleus sont ceux du 64, les rouges sont ceux du relais.

Quand ils sont bien visibles c'est plus facile de voir qui est qui!

 Sur cette portion roulante, il y a quand même quelques raidillons 
k3
 Sur ce sentier étroit, la file indienne s'impose et mêle les coureurs des 3 courses. A droite, en bleu, Michel Salaun de Gourin Court participe au relais

Revoici Sebastien, le Réunionais qui semble toujours dans le coup!

Au centre, un coureur de l'autre côté du Scorff

et sur la rive gauche , la concurrente féminine , tout sourire!

A gauche,Fabrice Jaouen de Gourin Court qui dut abandonner près du but en 2015

à la suite d'une mauvaise chute et qui a une revanche à prendre; il arrivera au Pouldu! Bravo.

Au centre Yvon Tanné qui boucle son second BUT!

     
Le long du Scorff (albumN°2)

La suite à venir : près de la Laïta  

 

               

 

 Nous voici près du Pont Saint Maurice: les premiers du relais arrivent, puis les premiers du 64 km. 

et surprise! le futur vainqueur est déjà là: il a vraiment une belle allure après 100 km de course.

le paysage est magnifique avec un rayon de soleil qui met de la couleur.

Il faut quand même faire attention aux roches qui affleurent.

 

     

Passage sous le pont avant le ravitaillement tenu par Rosporden Oxygène.

     

 

mais il reste quelques difficultés avant d'arriver au bas Pouldu

où les marches sont toujours difficiles à descendre après un si long parcours.

Beaucoup de coureurs franchiront ces endroits , la nuit tombée et ce n'est pas facile même avec la frontale.

   

   Pour le moment tout va clairement même dans les sous_bois.
Beaucoup de coureurs du 118 reçoivent l'aide de leur proche car arrivé là, on marche au mental!   

  Le photographe a dû abandonner la partie à Saint Maurice.

Avec une dernière photo de Dominique qui arrive au ravito tenu par ses amis  de Rosporden qui préparent un barbecue!

Lui, il commence à être "cuit" mais il ira au bout! Bravo.

 

 

album N°3

et n'oubliez pas les prochains rendez-vous à

Le Faouët et Bubry!