Cette année, je pars avec l'intention de photographier les coureurs partis du Village de l'an 1000 du ravitaillement de Plouay au moulin su Stang..

Christophe aura certainement photographié le départ.

Tout d'abord un petit mot pour les bénévoles, ceux du jour,et ceux qui ont préparé ces courses depuis l'hiver.

Premier coureur , Gwenaël le Boulch...

qui a quelques minutes d'avance sur le duo, Christophe Malardé, David Pasquio.

Direction Poulhibet et les bords du Scorff: Gwenäel baille : il faut dire que la nui a été très courte.

Derrière David semble très à l'aise sur la passerelle tandis que Christophe me dit qu'il a un problème.

Il est un peu plus de 9 heures et il fait très bon dans le calme du matin.

la Bretagne intérieure a des charmes cachés que les coureurs apprécient.

Les coureurs sont déjà très éparpillés : sur la photo de gauche , on distingue la première féminine, Virginie Nouri

suivie de près par Myriam Le Meur et Anne Gallet (sauf erreur de ma part).

Cette portion est roulante et sans difficulté car il n'y a pas de boue comme les années précédentes.

Ce pont que franchit que franchit Fabrice Eveno, marque l'entrée dans le Finistère.

Les coureurs auront bientôt parcouru la moitié du parcours.

Le Scorff, rive finistérienne : un véritable bain de verdure pendant un moment: fougères, ajoncs, saules; le grand calme!
mais attention aux chevilles! certains sont surpris par la présence du photographe (ce n'est pas le cas de Christian, à droite, qui connait très bien ce coin!
Le parcours sur le chemin côtier sera certainement plus éprouvant et il y aura plus de spectateurs!

A gauche, un habitué : Nicolas le Dain, et des concurrents , tout sourires; ça roule pour eux

Il est long le chemin! "C'est encore loin , la mer?"

Et une sacrée bosse qui se profile devant le coureur de droite : on va changer de rythme, direction les Roches du Diable.

Au milieu et à droite je reconnais 2 habitués du Bretagne Ultra trail qui ont participé à toutes les éditions.

Leur souhait: arriver encore une fois au bout du BUT.

Cela fait maintenant bien longtemps que les premiers sont passés! Qu'importe, le moral est bon et l'on sourit et l'on prend le temps de poser!

A gauche René Heintz : ce n'est pas le Sparthalon mais ça commence à chauffer. On peut compter sur lui pour arriver à Doelan.

J'ai attendu les derniers coureurs qui ont passé la barrière horaire de Plouay car ils méritent aussi la photo.

Une excuse pour ceux que j'aurai "ratés".

Il y aura certainement plus de photographes sur la côte pour le 58, le 30 et les rescapés du 110 km

Bruno Hellego fait le serre file et commence le débalisage.

Bretagne Ultra trail 113km: album Photos