4 mai : pluie abondante sur Paris

Soleil breton sur Bubry!

Thomas Vergnault démarre comme une fusée, Christophe Malardé, plus prudemment : les voici à 2 ou 3 km du stade.

Défilé dans la verdure après le premier sous bois : un temps idéal, un sol souple: ça roule!

Voici déjà la première et la seconde féminine.

Tiens: voici Gwenaelle Guillou ancienne lauréate du challenge en troisième position.

Une demi- heure plus tard : le peloton du 12 km : les tout premiers et la première féminine. !

ça va vite et il n'est pas toujours possible de faire la mise au point! Il y aura des flous!

Et parfois, ça bouchonne à l'entré du bois par une brèche étroite ;

la bonne humeur dans les bouchons! on est là pour se faire plaisir!

Je quitte cet endroit pour rejoindre à pied la chapelle Notre Dame de la Salette où tous les concurrents vont passer.

Voici les 2 premiers du 12 qui ont creusé l'écart.

Un superbe sentier dans la verdure de mai.

Les 2 premières féminines semblent apprécier à 2 ou 3 km de l'arrivée!

Quelques petites bosses pour ralentir le rythme.

A gauche Christophe Malardé arrive avec une belle avance sur Thomas

Belle performance pour une reprise après la blessure sur le Bretagne Ultra Trail.

Au centre, Patricia, coorganisatrice du trail du Marquis et du But.

Thomas doit faire son sentier parmi les coureurs du 12!

Soleil resplendissant devant la chapelle: l'arrivée n'est plus loin!

Plus que de la descente dans un sentier fleuri!

A gauche, François le vétéran des Milpat de l'Aulne; à gauche Katinka qui finit seconde du 24km

Encore de la verdure!

Au centre Ronan qui gère les classements du challenge : un grand merci pour ce travail indispensable.

Quelques sauts de cabri dans la pente.

Au centre Philippe Ehouarne sans qui le Bretagne Ultra trail n'existerait pas.

C'est moins stressant de courir que d'organiser!

Le trail du Brandifout sans un photo du pont de pierre, ça n'irait pas! L'arrivée est là!

Album N°1 trail du Brandifout, début du 24

Album N° 2 : début du 12

album N°3 : 12 et 24 : Chapelle : tous!

"Il faut partir à point " disait La Fontaine, d'accord

mais quand il dit "rien ne sert de courir", le lièvre le regarde de travers

C'est utile et c'est bon pour la santé des humains...et des lièvres!